Le Nicaragua #3: Granada !

Après nos trois premiers jours à Leon, nous avons mis le cap au sud!

Capture d_écran 2018-02-09 à 00.34.27

Au petit matin du 25 décembre, nous avons donc pris un shuttle en direction du géant lac Nicaragua (aussi connu sous le nom de Lac Cocibolca), un des plus grands lacs d’eau douce du monde, afin de découvrir Granada.

Granada est connue:

  • Comme étant l’une des plus anciennes villes d’Amérique centrale mais aussi la plus développée. Elle fut bâtie en 1524 par l’Espagnol Francisco Hernandez de Cordoba venant donc de Granada en Espagne.
  • Pour avoir été capturée par de nombreux pirates (true story!). Sa position stratégique, comme le Panama, a en effet fait de Granada un endroit privilégié pour les explorateurs, les conquistadors et les fameux pirates.
  • Par sa réputation de « Joyaux Colonial » du Nicaragua. Plus encore qu’à Leon, les maisons & églises coloniales très colorées font légion et le centre historique de la ville est très préservé. Leon avait, quant à elle, été originellement construite au bord du lac de Managua et suite à un déclin économique et de nombreux tremblement de terre (puis des éruptions du Momotombo qui l’ont complètement ensevelie), elle a été rebâtie sur son emplacement actuel.

Nos bonnes adresses:

  • Taco Stop : fast food de taco local. Plutôt central et bon marché !
  • Kitchen garden: renseigné dans tous les guides, nous nous y sommes rendu pour le gouter/diner. Très bien/bon/beau ! Il y a également une boutique de souvenirs sur place.IMG_4087
  • Nous avons beaucoup entendu parlé de Kathy’s Waffle House mais n’avons en revanche pas eu le temps de tester.
  • N’hésitez pas à faire vos courses dans les supermarchés La Union (à Granada ou Leon) notamment pour les souvenirs. Nous vous conseillons vraiment d’y acheter des paquets de Café. Vendus $3 dans cette enseigne contre $9 à $20 dans les zones touristiques/aéroport (et ce sont exactement les mêmes).
  • Nous avons passé la nuit à l’Oasis hostel. Très bien placée mais en rénovation quand nous y étions. La propreté laissait par ailleurs franchement à désirer.
    $8 en dortoir, les chambres privées commencent à $13/nuit.
    Le petit dej est inclus (pancakes, thé, café) et les œufs sont a dispo pour 10 cts/œuf.

Le lendemain, nous avons pris nos sacs à dos direction: la « TreeHouse« !

La Treehouse Nicaragua est nichée sur le flan du volcan Monbacho à une vingtaine de kilomètres au sud de Granda. Comme son nom l’indique, il s’agit de cabanes dans les arbres un peu coupées du monde. Pas de wifi ici, seulement un grand paquet de voyageurs et fêtards venus festoyer, faire du yoga au coucher du soleil et se détendre dans des hamacs au milieu de la Jungle !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avions réservé la private treehouse ($40/nuit) pour la nuit. Voici le panorama depuis le lit:IMG_5743Capture d_écran 2018-02-09 à 00.10.15

La private Treehouse est en revanche située en face de la cabane principale qui sert notamment de bar et restaurant. Les fêtes (à thèmes) y durent toute la nuit (des déguisements sont par ailleurs mis à disposition)… Si vous avez le sommeil léger, cet endroit n’est peut être pas vraiment fait pour vous !
Dormir dans les hamacs revient à 8$/nuit
Dorm: $10
Chambre privée : $25
La nourriture sur place est faite par une Nicaraguayenne et est vraiment excellente.


Il y a également des excursions de proposées sur place, mais nous ne recommandons pas de faire la sortie à la *piscine naturelle* qui n’en vaut pas vraiment la peine.
Pour info, la Treehouse n’est ouverte que du mardi au samedi.


Prochaine étape du séjour, Isla Ometepe et ses deux vocans !

++

Imane

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s